Promu, à la tête de l’Office des Ports et Rades du Gabon ( OPRAG) depuis le 31 janvier dernier, Apollinaire Alassa qui a également la responsabilité de reconfigurer l’ancien Conseil gabonais des chargeurs ( CGC), n’a pas tardé à se mettre au service en dépit des difficultés héritées de son prédecesseur.

Le nouveau DG qui tient à renvoyer au président de la République un message fort, a convoqué le vendredi 20 mars, une réunion au siège du CGC, réunion au cours de laquelle il a avec ses administrés, évoqué la crise du Coronavirus au sujet de laquelle il a invité tous les agents, personnel d’encadrement et d’exécution, à respecter les mesures barrières certes, mais aussi à faire preuve de responsabilité et de civisme en évitant de propager la maladie, au cas où ils étaient contaminés, mais en veillant aussi à alerter les autorités compétentes lorsqu’ils ont des doutes sur les attitudes d’un sujet.

Sur un plan strictement professionnel, Apollinaire Alassa a instruit les responsables d’étudier en vue de leur observation immédiate, des mesures de réaménagement du programme de travail, précisant que le travail doit désormais se faire de manière rotative dans chaque service. Ainsi, les horaires de travail ont été aménagés de 9h à 15 h du lundi au vendredi, sauf pour le personnel d’astreinte ; les personnes en préavis de retraite ou en situation d’handicap physique prouvé , les femmes enceintes ou allaitantes et tous les stagiaires sont priés d’observer cette période à domicile.

Il ne peut en être autrement lorsqu’on sait que le 26 février 2019 déjà, le Conseil des Ministres qui transférait le patrimoine, les missions et attributions du Conseil gabonais des chargeurs à l’OPRAG, appelait à plus de cohérence et d’efficacité dans son action. Logique dans laquelle s’inscrit résolument Apllinaire Alassa.

 

Facebook Comments