Ancien Membre du Conseil de l’UPG de Pierre Mamboundou, Noël Mboumba natif de Tchibanga et qui a grandi à Port Gentil à su imposer son leadership. Issu de famille modeste comme il le dit souvent lui même il a su faire de l’égalité de chance chère au Président Ali Bongo Ondimba l’épine dorsale de sa politique auprès des populations. Incarcéré à la prison Centrale de Libreville depuis Décembre 2019 dans le cadre de l’opération Scorpion Il a bénéficie la semaine dernière d’une mise en liberté provisoire par la justice de notre pays à l’issue de son audition au fond et au regard des garanties apportées.

Mais la question qu’on se pose: c’est pourquoi Noël Mboumba fait il si peur au point de faire l’objet d’autant d’acrimonie de la part de plusieurs journaux de l’opposition sous l’instigation de ses anciens codetenus tout comme de ses frères d’arme du PDG du G8 ? De part ses soutiens multiformes aux populations Noël Mboumba à su s’imposer en véritable leader politique des populations. Dans la Nyanga sa province d’origine c’est lui qui organise chaque année la coupe Nazaire Boulingui Koumba ancien Général Maire homme d’honneur de la Province. C’est lui qui organise depuis 2 ans la coupe Solidarité Ali Bongo Ondimba qui fait vibrer autour du ballon rond tous les 6 département que compte la Nyanga avec la finale le 17 Août. C’est lui qui a apporté il y a deux ans des équipements sportifs à tous les établissements secondaires de la commune de Tchibanga, c’est lui aussi qui, en 2019 a réfectionné toutes les pompes publiques de la commune (40 précisément pour le compte de l’UJPDG) qui ne fonctionnaient plus au grand bonheur des populations c’est lui enfin qui a apporté une aide aux femmes commerçantes des différents marchés de Tchibanga, des tables bancs à l’école publique de Malounga, qui a au nom du Chef d’Etat contribué à la réouverture de l’hôpital régional de Mavoundi fermé et en grève pendant 2 mois grâce à une dotation importante en médicaments réfection de l’ambulance et bus de transport du personnel et du plateau technique.

Dans  l’Ogooue Maritime ou il a grandi et vit depuis plus de 25 ans son leadership est incontestable. Membre éminent du PDG de Gamba ou en 2017 il a apporté avec Renaissance un appui multiformes aux populations (équipements de pêche: tremailles, moteur hors bord, tronçonneuses…) en passant par la réfection du dispensaire de Ndougou, les lempadaires au Lac Anengue, à Ndougou, au 4e arrondissement des compteurs d’eau et d’électricité aux populations des quartiers sous intégrés de Port Gentil, dotation de tables banc aux écoles primaires de Matiti, commune de Pog , soutien aux femmes commerçantes, aux églises dans le cadre des Activités Génératrices de Revenus, des micros projets en vue de leur autonomisation, soutiens multiples à la mosquée de Port Gentil également, soutien au Comité des Sages de la commune, organisation des caravanes médicales, don de kits scolaires à 4000 enfants de la commune en octobre dernier du jamais vu. Bref il serait bien difficile d’egrainer toutes les actions de cet homme qui aujourd’hui fait l’objet d’un tel lynchage. Est ce par lachete, ou plus par crainte que ses amis du parti et ses anciens amis de l’ajev restés en prison dont l’ancien DCPR de qui a -t- il affirmé dans sa déclaration qu’ il recevait des instructions qui l’ont amené à poser des actes contraires à la loi veulent lui régler des comptes inutilement ou Noël Mboumba serait il un mauvais coéquipier comme l’accusent ses détracteurs ?

Car c’est claire comme de l’eau de roche les ennemis de Noël Mboumba sont connus. Les enquêtes lancées et les faisceaux de preuves convergent vers les deux pistes citées supra. Les fourberies et leurs auteurs sont démasqués et connus. Dans les jours qui viennent leurs noms seront révélés au grand public. Sa déclaration et son retour dans l’arène politique fait peur d’où le lynchage par les journaux aux ordres soutenus et financés par BLA et certains responsables politiques du PDG de l’Ogooue Maritime inquiets du retour de l’enfant terrible et soldat coriace d’Ali Bongo ce n’est un secret pour personne. Son peché: son soutien auprès des populations pour le compte du Chef de l’état que les autres ne font pas dans ce que nous qualifions de Merrie Land groupe sociologique dont il est issu comme l’a rappelé Écho du Nord. Ce groupe part des confins de la Doutsila Mabanda en passant par Moabi, Mongo, Tchibanga, Mayumba, Gamba, Omboue, Lac Anengue jusqu’à Port Gentil et qui intègre dans le même groupe sociologique les punu, lumbu, vili, varama, echira, voungou, Ngowet lesquelles représentent aujourd’hui selon le dernier recensement de la population: 70% de la population dans l’Ogooue Maritime et 95% dans la Nyanga. Du coup la peur a changé de camp comme on dit, il ne faut pas se tromper le soldat d’Ali Bongo le véritable atout sur lequel le Camp présidentiel peut réellement compter aussi bien dans la Nyanga que dans l’Ogooue Maritime pour galvaniser les troupes pour les futures echeances au regard des actions posées du soutien des populations et non pas des analyses épidermiques à charge fondées sur l’animosité stérile et puérile c’est bien Noël Mboumba. La trahison qu’on lui affuble pour avoir dit la vérité à la justice n’est qu’un faux procès.

Une faute avouée est à moitié pardonnée entend t on dire. Noël Mboumba et son Avocat des le début de sa détention ont affiché une posture de réserve et de retenue contrairement à beaucoup de ses codetenus anciens amis de l’ajev qui par leur conseil font dans la défense spectacle en vilipendant le pouvoir à la moindre occasion sur les plateaux de TV dans les journaux dits libres et dans les réseaux sociaux avec l’espoir de soulever les populations. Hélas cette posture loin de les servir les enfonce. Aujourd’hui ils doivent s’en prendre qu’à eux mêmes. Néanmoins toute chose étant égale par ailleurs si la justice a été clémente et attentive à l’égard de Noël Mboumba pour avoir coopérer elle pourrait l’être aussi à l’égard d’autres personnes aujourd’hui en détention qui pourraient accepter de coopérer en vue de participer à la manifestation de la vérité. A contrario elle se montrera ferme et sans pitié à l’égard de ceux qui retiennent captive la vérité c’est un principe sacro saint en justice. Inutile de crier à l’injustice sans aucun fondement. Pour terminer notre analyse nous constatons que nul leader ne peut se prévaloir dans le camp présidentiel ces trois dernières années avoir eu un tel élan de soutien auprès des populations dans la Nyanga comme dans l’Ogooue Maritime. C’est pourquoi garder Noël Mboumba en détention était une erreur politique qui arrangeait l’opposition et réjouissait à tort ses amis du même camp mus plus par des intérêts personnels que par la volonté réelle de voir le camp du pouvoir prendre une véritable ascendance politique sur l’opposition. La mise en liberté de Noël Mboumba est un signal fort de la part du Président de la République Ali Bongo Ondimba car non seulement c’est une victoire pour la justice de notre pays qui prouve aux yeux de tous qu’elle n’est pas aux ordres et qu’il n’y a aucun règlement de compte contre qui que ce soit. De la même manière que sa mise en détention avait suscité un désarroi indescriptible, l’onde de choc de sa sortie de détention a suscité un tollé de joie et de satisfaicit dans tout le Merie Land, au sein de sa base politique, de la communauté chrétienne à laquelle il confirme son appartenance et bien au delà.

À Tchibanga comme à Port Gentil comme le Messie Noël Mboumba le soldat fidèle d’Ali Bongo comme il l’a rappelé dans sa déclaration lors de sa conférence de presse à la sortie est attendu par les siens qui ont promis lui réserver un accueil digne d’un fils. Le fils prodigue est de retour. Vivement que la justice assouplisse ses conditions de mise en liberté.

Facebook Comments