C’est au cours d’une conférence de presse devant la presse nationale et internationale que l’ancien ministre du Pétrole, des Mines, du Gaz et des Hydrocarbures, Noël Mboumba a reconnu ce jeudi 12 mars 2020 un plan machiavélique de déstabilisation des institutions gabonaises qui aurait amené les populations à se soulever.

 

Au lendemain de sa libération sous condition après avoir été placé sous mandat de dépôt dans le cadre de l’opération Scorpion pour malversations financières, blanchiment de capitaux, faux et usage de faux, l’ancien membre du gouvernement Noël Mboumba a reconnu l’existence au Gabon d’un plan de déstabilisation devant aboutir à un soulèvement populaire pour renverser le pouvoir en place.

Noël Mboumba reconnaît dans ce plan qui devait plongé le Gabon dans un chao total l’entrée des mercenaires français qui devaient mettre à exécution cette stratégie de frappe pour paralyser les institutions gabonaises et qui aurait par la suite soulevée les populations.

En effet, Noel Mboumba va répondre par l’affirmative en révélant que « nous savons au vu de ce qui se passe qu’il y avait un plan de préparation de soulèvement des populations. Maintenant, à la question de savoir si j’ai participé à la mise en place de ce plan, je tiens à le signaler ici, que je n’ai jamais participé à la mise en place ce plan, mais je peux par contre, affirmer qu’il existe un plan de déstabilisation des institutions » a-t-il déclaré. 

Facebook Comments