Répondant aux réactions de certains partis politiques de l’opposition, le premier ministre, Julien Nkoghe Bekale a recadré l’opposition et revient sur la nécessité de faire bloc autour de la lutte contre le Coronavirus.

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, M. Julien NKOGHE BEKALE a convié le mercredi I l mars 2020 les Responsables des Partis Politiques pour leur faire le point de la situation sur le Plan de prévention et de riposte du Gouvernement à une éventuelle épidémie à Coronavirus au Gabon.
Néanmoins, pour une question qui relève d’une urgence nationale, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, ne peut pas rester insensible aux réactions de certaines formations politiques principalement de l’opposition. Ces différentes réactions étant susceptibles de brouiller son message.

En effet, ces compatriotes reprochent au Premier Ministre, Chef du Gouvernement, de ne pas avoir fixé l’ordre du jour de la réunion, d’avoir évité les échanges sur le Plan de Riposte du Gouvernement et même d’avoir privé les participants d’évoquer à cette occasion d’autres questions d’intérêt national.

Que ces récriminations soient fondées ou non, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement rappelle à ces compatriotes que l’heure n’est pas à la polémique politicienne.

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement est conscient de la nécessité des concertations et d’échanges réguliers avec la classe politique pour oxygéner la démocratie.

Mais ces concertations sont prévues et doivent se tenir dans le cadre de l’instance appropriée qu’est le Conseil National de la Démocratie (CND). Il n’est pas opposé à y participer.
Aussi, au regard de ce qui précède, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement sait-il compter sur le sens élevé des responsabilités de l’ensemble de la classe politique nationale pour privilégier en ce moment particulier de la vie de notre pays, l’intérêt supérieur de la Nation.

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement rappelle à l’ensemble des citoyens que le Coronavirus n’est ni une invention, ni une plaisanterie. C’est une menace sérieuse et réelle contre laquelle, il réitère son appel patriotique au rassemblement, à la mobilisation et à l’Union Sacrée de la Nation.

Facebook Comments