Suite à l’appel à la grève lancée ce lundi 24 février 2020 par certains Syndicats des affaires sociales et qui n’a pas été effective, le SYNAPS et le SYNAPHA, membre de la coalition des syndicats de santé ont tenu une conférence de presse au Centre Hospitalier Universitaire de Libreville pour fustiger ce genre de comportement, et ne se reconnaissent pas dans cette démarche.

En effet, depuis plusieurs mois les membres de la coalition des syndicats de la santé sont en négociation quant à la question de la PIP avec le gouvernement afin que cette PIP leur soit payée en totalité. « Les négociations vont bon train », a déclaré le secrétaire général du SYNAPS Serghes Mickala Moundanga.

Le secrétaire général du SYNAPS, s’étonne de ce revers de la main de ses collègues qui sont bien informés des démarches entreprises par la coalition.  » Nous pouvons comprendre cette sortie car beaucoup des facteurs ont dû concourir à ce comportement », a souligné Serghes Mickala Moundanga.

Cependant, le Syndicat National des personnels de santé invite tous les administratifs, médecins, infirmiers, sages femmes, radiologues, biologistes et d’autres membres et sympathisants de bien vouloir poursuivre la dispensation des soins aux populations et les rassure de poursuivre la négociation avec le gouvernement pour un paiement dans un avenir très proche et sans trouble de la PIP.

Simplement dit:  » nous ne sommes pas en grève et allons sillonner les structures pour y veiller », a affirmé Serghes Mickala.

 

Facebook Comments