Réunis en assemblée générale, le personnel des hôpitaux publics du Gabon, ont-ils décidé d’arrêter leurs activités dès ce lundi 24 février 2020. Un gèle d’activités  suite au refus du gouvernement de prendre en compte les préoccupations de travailleurs  de la santé et de la prévoyance sociale,

Estimant que « Les personnels de la santé et de la prévoyance sociale sont classés au rang des oubliés et méprisés », a indiqué le site d’informations en ligne Gabon média Time (GMT).

C’est le centre  hospitalier régional de l’Estuaire à Melen,  qui a servi de cadre à l’ Assemblée Générale.Dont l’Objectif, était de faire le tour  des discussions avec la tutelle,  des revendications restées au point mort. Il ressort que, les personnels de la santé et du social ont décidés de l’arrêt des activités dans toutes les structures sanitaires du pays. 

Ce sont les principaux syndicats du secteur santé en l’occurrence le Syndicat national des agents de santé (Synas), l’Union des personnels de santé et assimilés (UPSA) et le SYNASSA, à l’origine de cette menace de grève.

Les personnels de ce secteur prioritaire, qu’est la santé ont accuse Max Limoukou, leur ministre de refuser de prendre en compte les points de revendications inscrits dans le cahier de charges. Tout en critiquant la négligence dont ils sont victimes de la part de la tutelle.

 

 

Facebook Comments