» En politique, tous les coups sont permis » nous apprend- on. Ce qui nous fait dire qu’il faut, même à un président de la république qu’entourent d’innombrables courtisans, faire preuve de vigilance. C’est cela que l’on devrait recommander plus qu’hier aujourd’hui au chef de l’état gabonais et à son entourage le plus sincère.

Face aux rumeurs petsistantes qui font état de la préparation en plusieurs endroits de la république, d’un complot visant à le faire battre lors de la prochaine présidentielle, non pas par un « pur » opposant, mais par quelques uns de ses anciens protégés en mal de notoriété. Dans le coup, l’ancien ministre Guy- Bertrand Mapangou, aujourd’hui député, qui n’a pas caché ses intentions lors d’une récente réunion à Fougamou. Il n’est pas seul, car des informations en notre possession font également état de la tenue de réunions secrètes dirigées par un autre ancien membre du gouvernement, Jean- Pierre Oyiba avec certains de ses collègues parlementaires dont jonathan ignoumba et Nzengué Mayila du parti  » les Démocrates » l’ancien président de l’Assemblée nationale Guy Nzouba Ndama. D’autres rencontres ont lieu à Bikélé, pas fortuit, chez l’ancien premier- ministre, Paul Biyoghé Mba, où est né le Mogabo. Outre la présence à ces réunions de membres influents du Mogabo, d’Héritage et Modernité et des Démocrates, on note celle de pédégistes élus sous la bannière du Parti Démocratique Gabonais( PDG) à l’instar de Régis Immongault qui traine pourtant comme un boulet son passif au ministère de l’économie pour avoir poussé le Gabon dans un cycle d’endettement infernal.

Comme on le voit, cette coalition n’est pas faite d’enfants de coeur. On en voudra pour preuve le rôle joué par certaines de ces personnalités en 2016. C’est le lieu de dire que leurs agissements méritent d’être contrôlés minitueusement pour que si complot il y a en préparation, il soit vite étouffé et ne permette pas à ces comploteurs de mettre leur plan à exécution. Ils sont à craindre comme la peste, ce pourquoi ils doivent faire l’objet d’une surveillance de tous les instants. Avis aux initiés!

OCCA

Facebook Comments