Depuis cinq (5) jours à Yopougon se tient un séminaire de formation des inspecteurs de 12 pays du golfe de Guinée au sein de l’Académie régionale des sciences et techniques de la mer (ARSTM). Cette formation qui a démarrée depuis le lundi 10 février 2020, permettra de lutter contre la pêche illicite.

En effet, une vingtaine d’inspecteurs des pays du Golfe de Guinée, sont réunis autour d’un thème lié à la lutte contre la pêche illicite. Il s’agit des officiers de la marine, des agents des administrations en charge de la pêche, provenant de 12 pays. Ils bénéficient depuis le 10 février 2020, d’un stage de formation de cinq (5) jours.

Cette formation initiée par l’Institut de Sécurité Maritime International (ISMI), en partenariat avec la coopération de sécurité et de défense française est la deuxième du genre. Il a pour objectif de contribuer à la lutte contre la pêche illégale, non déclarée et non réglementée (INN), dans le golfe de Guinée.

Le commandant Abé Aké Lazare, directeur de l’ISMI, a situé l’enjeu de la rencontre : » ce deuxième stage a été financé par la France, partenaire clé de l’institut, à travers le programme d’appui à l’action de l’État en mer dans les pays du golfe de Guinée ».

En outre, la pêche illégale, non déclarée et non réglementée est un grave problème mondial qui s’est développé ces vingt (20) dernières années. Elle représente 37% des captures sur une réserve de plus d’un millions de tonnes et coûte 1,3 milliards de dollars par an.

En rappel, les activités illicites de
braconnage donc de pêche non autorisée sont qualifiées
de pêche sans licence dans une ZEE.

Plusieurs navires
nationaux, des navires autorisés à
pêcher dans une zone adjacente
Dépassent de la zone de pêche. Alors qu’ils n’ont pas des licences appropriées.

Cette rencontre qui fait suite à une première du genre va permettre de donner des outils de travail efficace aux inspecteurs et autres officiers de l’armée pour juguler ce phénomène grandissant dans le golfe de Guinée.

Facebook Comments