Un décret du ministère de l’enseignement supérieur interdisant le bizutage dans les établissements d’enseignement supérieur a été publié sur le n° 00000002 MESRSTT/SG/DGES, du daté du 6 fevrier 2020.

 » le présent arrêté pris en application des dispositions des articles 106, 107 et 108 de la loi du No21/2011 du 14 février 2012 susvisé, porte interdiction du bizutage dans les établissements d’enseignement supérieur ».

En son article 2 le bizutage désigne un ensemble de brimades, d’humiliation ou de vexations présenté comme un rituel d’accueil obligatoire des nouveaux étudiants, par les étudiants les plus anciens d’un cycle de formation ou d’un établissement.

Se référant aux droits de la personne humaine, le présent arrêté indiqué que les actes du bizutage sont contraires à ces droits. Autant qu’ils contraiviennent aux principes de sanctuarisation du domaine public de l’enseignement, de la formation et de la recherche.

Les contrevenants sont désormais exposés à l’exclusion définitif de son établissement ainsi qu’à l’impossibilité de toute inscription ultérieure dans les établissements d’enseignement supérieur du Gabon.
Les recteurs d’universités et les directeurs généraux des grandes écoles et institutions et les secrétaires généraux des établissements supérieurs ont été chargés de veiller à la strict application de l’arrêté.

Facebook Comments