Comme une femme vénale, la politique est ingrate à bien des égards. Adulé hier par une diversité gargantuesque qu’il avait réussi à mettre sous sa coupole, le suivant partout comme une ombre en peine, Brice Laccruche Alihanga est aujourd’hui honni. L’évocation de son patronyme effraie désormais ses nombreux acolytes ou « soutiens » d’hier qui, le fusil en bandoulière, menacent de dégainer sur quiconque voudrait les confondre. Dans cette catégorie, on dénombre des Ministres qui étaient de toutes ses pérégrinations. Toujours aux premières loges, l’accompagnant partout, dans les 9 provinces du pays lors de sa « tournée républicaine ». Confirmés dans les starting-blocks du gouvernement du fait (certainement) de leur relationnel, ces derniers continuent de jouer au paon. Toute honte bue. Oubliant que le futur se nourrit parfois sinon souvent de nos « erreurs » du passé.

Dès lors, qu’il ne serait pas surprenant, pour le peuple, que demain certains de ces apparatchiks en soient rattrapés et jugés pour leurs turpitudes ou « intelligence »… d’hier. Et dans ce registre, ils sont bien nombreux parmi ses amis ministres, encore aux commandes, qui pourraient retrouver BLA et ses autres fidèles à « Sans-Famille ». Parce-que l’histoire repasse les plats.

Facebook Comments