Soutenu, avance-t-on, par un ministre du coin, l’arrivée, avec armes et bagages de l’ancien Adériste Kassa Ibinga au sein du PDG, pour le compte du 4e arrondissement où il devra désormais jouer les premiers rôles, vient de lever le lièvre. En effet, le week-end écoulé, dans une déclaration rendue publique et relayée par les médias, cet ancien cadre de l’Alliance démocratique et républicaine (Adere) a informé l’opinion plurielle de son ralliement au sein du Parti démocratique gabonais (PDG). A-t-il été attiré par un gros appât ? C’est tout comme ! Car à Port-Gentil, nombre des Pdgistes de ce siège, qu’il a longtemps combattu, ironisent sur la nature de la moisson, du reste riquiqui, récoltée par son mouvement politique : le « Groupe Kassa Ibinga » aux dernières élections législatives couplées aux locales d’octobre 2018.

 

Le gros appât, serait, susurre-t’on, une promesse d’être nommé en contrepartie ministre délégué. Une grossière erreur politique. Blâmable tout simplement. Si tant est que ce dérapage verbal est venu mettre en berne le moral des troupes. Des militants fidèles. Ancien maire de cet arrondissement dominé par le groupe Mérié, Kassa Ibinga essuierait déjà ses premiers plâtres. Disons que depuis l’arrestation de Noël Mboumba, qui en était devenu le chef de file, le 4e arrondissement de Port-Gentil fait l’objet d’une guéguerre intra muros entre ceux qui pensent, à raison, que le député élu, M. Moussavou doit prendre le relais du MCPB. Et d’autres qui, pour de raison d’égo, poussent subtilement le pion Kassa Ibinga. Quitte à saborder l’habitacle du PDG dans ce siège de Pog, ethniquement cosmopolite. Et voilà que cela suscite déjà des bouderies mal contenues. Parce-que les « vrais » Pdgistes du 4e arrondissement pensent que cette « promesse » occasionnerait des lendemains en pointillés du PDG dans cette ville politiquement frondeuse, si par extraordinaire cette éventualité de promouvoir un ancien adversaire politique venait à se matérialiser. Wat and see !

Facebook Comments