Le ministère de la Fonction Publique, du Travail en charge du Dialogue Social a tenu ce vendredi 31 janvier 2020 une séance de travail dans le cadre de la plénière qui se tiendra le lundi 03 février 2020 dans un hôtel de la place pour examiner les changements préconisés dans le projet du code du travail par rapport à l’ancien code du travail en vigueur.

Le tour a été à la CPG de préparer cette rencontre avec le ministre Madeleine Berre afin d’aboutir à beaucoup d’efficacité dans le rendu qui est attendu par la nation gabonaise.

Madeleine Berre a rappelé au patronat, que les parties prenantes seront libres de déterminer la méthodologie de travail et que cette rencontre est une consultation et non une négociation.

 » Le gouvernement comme nous sommes en régime démocratique a le monopole de la décision mais en tant que démocrate ce gouvernement peut consulter les parties prenantes c’est ce que madame le ministre fait en consultant les travailleurs et les employeurs », a expliqué le secrétaire général de la CPG, Okaba Hamidou.

Ce lundi, l’ensemble des parties qui prendront part a la plénière vont examiner les changements préconisés dans le projet du code du travail par rapport à l’ancien code du travail en vigueur. Après la présentation de ces changements préconisés, un coup d’œil sera jetté sur le draft de projet ou le code du travail. C’est a partir de ce moment là que chaque partie devra faire des suggestions au gouvernement qui à la fin seul décidera.

« Bien-sûr ya tout le processus qui consiste à aller voir les élus du peuple c’est à dire les députés et les sénateurs donc c’est tout un processus ou le gouvernement est au centre et nous avons la chance. Ya des  pays où le gouvernement ne consulte ni les travailleurs ni les employeurs », a martelé Okaba Hamidou.

Madame le ministre a demandé a ce que les débats soient apaisés et constructifs.

 

Facebook Comments