Les avocats de l’ancien Administrateur général de Gabon Oil Compagnie, Patrichi Tanasa, ont ténu une conférence de presse devant la presse nationale et internationale le jeudi 09 janvier 2020. Ils réclament l’accès au dossier de leur client.

Afin de pouvoir assurer la défense de leur client, les avocats disent avoir réclamer plusieurs fois l’accès au dossier, mais qui leur a été catégoriquement refusé par la justice. À cet effet, deux hypothèses sont tirées, la première s’il ya des pièces et des charges pourquoi n’ont elle pas été données à la défense pour que le droit soit exercé ? Deuxième hypothèse soit ces charges n’existent pas et que le dossier soit parfaitement vide.

Pour Me Richard Sedillot,  » l’avocat n’est pas un pantin, l’avocat ne peut pas être assis à côté de son client et n’avoir rien à dire au motif qu’il n’a pas accès au dossier du client ».

En rappel, Christian Patrichi Tanasa Mbadinga a été placé sous mandat de dépôt après audition par la DGR le 28 novembre 2019. Il est soupçonné de détournement de deniers publics et blanchiment dans le cadre de l’opération »scorpion ».

« Monsieur Tanasa a été placé en détention sans que ses conseils n’aient pu avoir accès au dossier, qu’il s’agisse des pièces de procédures ou des pièces qui auraient justifié des prétendues charges existantes contre lui, au mépris notamment des articles 1,3,120 du code de procédure pénal »a martelé Me Nzigou Kevin.

Les avocats de Patrichi Tanasa entendent saisir les instances internationales à savoir le Groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire. Puis se poursuivra une plainte pour diffamation contre le journal l’Union.

Facebook Comments