Depuis ce matin à Libreville, les chefs d’États et de gouvernements de la Communauté des États de l’Afrique Centrale ( CEEAC ), en conclaves  du 16 au 18 décembre 2019, dans le cadre de la 9éme Session Extraordinaire de la CEEAC.

L’objectif de cette rencontre portera sur la réforme institutionnelle de la CEEAC, dont l’examen et l’adoption des projets de textes relatifs au cadre organique de cette institution afin de la rédynamiser et de la hisser aux exigences du moment et afin de répondre aux défis de l’heure.

Les défis de la CEEAC porteront sur la réforme institutionnelle de la CEEAC, à savoir la responsabilitéde mettre en place la nouvelle équipe, l’adoption des textes de la réforme, confier à la Présidence en exercice et permettre que les 11 États membres puissent ratifier le nouveau traité dans un délai de 6 mois. Et enfin solder les arriérés de cotisations par les États et la mise en œuvre effective par les États de la contribution communautaire d’intégration.

Il est à rappeler que la CEEAC regroupe 11 pays dont le Rwanda, le Tchad, le Burundi, Sao Tomé et principe, le Gabon, la Guinée Équatoriale, l’Angola, le Cameroun, la République Démocratique du Congo, la République Centrafricaine, et la République du Congo.

Facebook Comments