La nomination de Noureddine Bongo Valentin à la présidence de la République comme coordinateur général des affaires présidentielles, le 5 décembre 2019, inquiète Jean Ping et voit en celà une monarchisation de la République. 

C’est devant les présidents des partis politiques de l’opposition et alliés que  Jean Ping a ténu cette déclaration à sa résidence des charbonnages.

 » Nous ne sommes pas dupes de ce qui se trame derrière cette nomination anticonstitutionnelle de Noureddine Bongo Valentin », à déclaré Jean Ping.

En outre, Jean Ping interpelle urgemment la Cour Constitutionnelle à prendre ses responsabilités car cette nomination confirme une fois de plus la monarchisation de la République.

 » Trop c’est trop » a-t-il ajouté. « Les détournements de plusieurs milliards montre à suffisance que le pays va mal ».

 

 

Facebook Comments