La Confédération Syndicale Dynamique Unitaire a tendu une conférence de presse à son siège sis à Awendje ce vendredi 22 novembre 2019, pour dénoncer les abus du gouvernement. Dynamique Unitaire s’est résolument engagée dans le combat citoyen pour faire aboutir ses revendications sociales. A cette accasion, elle avait décidé de briser un tabou pour faire triompher la vérité et l’Etat de droit au Gabon et de prendre rendez vous avec l’histoire.

En effet, la lutte syndicale véritable ne peut se dissocier de l’épineux imbroglio indécemment entretenu au sommet de l’Etat depuis l’Accident Vasculaire Cérébral (AVC) du Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba le 24 octobre 2018. La clarification de l’ordre constitutionnel conditionne inextricablement le début de la résolution effective des problèmes des travailleurs. Car, qui décide réellement et actuellement des destinées du Gabon ? Au-delà des photos, vidéos et autres éléments visuels sur  » la normalité des activités présidentielles » dont l’authenticité est constamment entachée, la polémique persiste au regard de la gouvernance chaotique et instable du pays et des absences ahurissantes d’Ali Bongo Ondimba dans des occasions qu’il affectionne habituellement. C’est pour cela que la Confédération Syndicale Dynamique Unitaire avait sollicité :

la mise en place depuis le 7 décembre 2018 d’une commission parlementaire Majorité-Opposition du Sénat pour aller rencontrer le Chef de l’Etat et venir rendre compte au peuple; demande formulée par courrier à la Présidente du Sénat, qui jusque-là est restée sans réponse; une audience par courrier du 3 avril 2019 pour rencontrer le Chef de l’Etat; demande jusque-là sans suite; la tenue d’une conférence de presse du Chef de l’Etat en direct devant les médias nationaux et internationaux; exercice jusque-là jamais organisé.

En conséquence, la Confédération Syndicale Dynamique Unitaire demeure indéfectiblement fidèle à ses déclarations des 27 mars, 2, 4 et 14 juillet 2019 sur son intime conviction concernant Ali Bongo Ondimba, et exige avec plus de vigueur la vacance de pouvoir conformément à l’article 13 de la constitution gabonaise.

A cet effet, dans le grand souci d’une plus grande d’efficacité, la Confédération Syndicale Dynamique Unitaire entend désormais inscrire son combat citoyen au sein du « Mouvement Dignité Citoyenne », plateforme revendiquant la vacance de pouvoir, afin que les problèmes des gabonais trouvent une solution pérenne; et par ailleurs, Dynamique Unitaire appelle au plus grand ralliement de toutes les forces vives progressistes du pays au sein de cette plateforme pour exiger immédiatement la vacance de pouvoir.

Facebook Comments