Le ministre gabonais de l’intérieur qui a ouvert les travaux de la 20ème session ordinaire des comités de chefs de police de l’Afrique centrale. La rencontre de Libreville à été l’occasion pour le Président sortant de passer le fanion à son successeur, le commandant en chef des forces de police nationale du Gabon, Yves Marcel Mapangou Moussadji.

La rencontre qui est sous les Ospices du
ministère de l’Intérieur, de la justice, garde des sceaux, a démarrée le 11 novembre et prendra fin le vendredi 15 novembre 2019 en collaboration avec la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) et le secrétariat général de l’O.I.P.C- Interpol.

L’objectif de cette rencontre est de faire une évaluation de la criminalité transfrontalière dans la sous-région et de faire de la promotion des échanges  d’informations, du partage d’expériences et l’amélioration des axes de coopération sécuritaire entre les Etats membres de la CEMAC.

Le Gabon par cette occasion veut consolider son attachement à la paix et surtout à la sécurité et à la stabilité gage du développement économique.
Une session qui a commencé par des réunions techniques, dont  la 8eme réunion de la commission technique des directeurs des services chargés de la lutte contre les drogues, la 12ème réunion de la commission technique des directeurs des polices de l’air et des frontières, la 14ème réunion des chefs des bureaux centraux nationaux interpol, la 17eme réunion de la commission technique des directeurs de police judiciaire et la 32ème réunion des Sous-comités techniques.

Facebook Comments