L’ex.Directeur général de la caisse nationale de garantie sociale (CNAMGS) est entendue par la direction générale des recherches (DGR) de la gendarmerie nationale, depuis ce matin.

Quelques jours seulement après son limogeage de la juteuse CNAMGS, les soucis judiciaires du natif d’Oyem ont commencé.

Après leur éviction, plusieurs proches de  l’ancien directeur de cabinet du président avaient été pointé du doigt par les ONG qui les accusaient de mauvaise gouvernance. C’est le cas du ROLBG, qui le 10 novembre dernier, par son  président exécutif du Réseau des organisations libres de la société civile pour la bonne gouvernance au Gabon (ROLBG), Georges Mpaga avait appelé le chef du gouvernement gabonais, Julien Nkoghe Bekale,  à diligenter un audit des entreprises publiques « administrées par les proches de l’ancien directeur de Cabinet d’Ali Bongo Ondimba », Brice Laccruche Alihanga.

« Pour l’heure, l’interrogatoire se poursuit et on ne sait pas si Renaud Allogho sortira libre ou sera présenté au procureur », Indique une source judiiaire.

Facebook Comments