Le 63ème congrès de l’UIA s’est déroulé à Luxembourg du 6 au 10 novembre 2019 , l’occasion pour l’avocat gabonais Anges Kevin Nzigou d’exposer sur le droit au silence, un droit très méconnu du plus grand nombre et surtout dans la pratique pénale gabonaise. Deux thèmes principaux ont été traités en séances plénières, à savoir :
 L’innovation et le droit : entre passion et raison et L’ Entreprises, et droits de l’homme.

 » Ce fut un plaisir renouvelé d’avoir participé au congrès de l’Union internationale des avocats au Luxembourg où j’ai pu notamment exposer sur « le droit au silence », droit malheureusement méconnu dans la pratique pénale gabonaise », s’est satisfait l’avocat gabonais et défenseur des droits de l’homme.

Organisé par l’UIA, le congrès où a pris part un millier d’avocats du monde entier se réunissent pour débattre de sujets d’actualité dans différents domaines du droit.

Pour cette année 2019, c’est le Luxembourg  qui accueillit du 6 au 10 novembre 2019, le 63e congrès annuel de l’UIA, à l’European Convention Center Luxembourg – ECCL.

Une trentaine d’autres sessions de travail se sont déroulées parallèlement. Animées par près de 300 orateurs internationaux.

Ces congrès sont une formidable opportunité pour les experts du droit de suivre les évolutions du droit et leur impact sur la pratique professionnelle et de nouer des relations d’affaires avec des confrères du monde entier.

Puis de remercier les organisateurs pour l’avoir choisit comme intervenant.

« Je remercie la commission pénale pour m’avoir sélectionné sélectionné pour ce panel. Heureux de voir mes amis Richard SEDILLOT et Etienne Lesage qui ont respectivement pris les présidences du comité français de l’UIA d’une part et,  de la commission pénale d’autre part, pour 5 ans de mandat ».

Le prochain congrès se tiendra l’année prochaine au Mexique !

Facebook Comments