Depuis quelques jours,les travaux de la route de Bambouchine – débarcadère dans le 6ème arrondissement de la commune de Libreville ont démarrés sous le regard, des riverains et du ministre du travail publics Justin Ndoudangoye.

Ce chantier rentre dans le cadre de l’opération de réhabilitation des routes lancée à Libreville par le gouvernement.
La route partant du rond-point de la Démocratie au feu tricolore des affaires étrangères bénéficie elle aussi d’une cure de jouvence car endommagée par les fortes pluies.
Le Chantier de Bambouchine est assuré par l’entreprise Colas. La durée des travaux n’a pas été communiquée.
Le président Ali Bongo a récemment reçu en audience le ministre de travaux publics a qui il a donné des recommandations concernant le problème de voiries à Libreville.

Le début des travaux de la route Bambouchine fait suite aux mouvements d’humeur des populations le vendredi 26 octobre 2019. Ces derniers protestaient contre l’état de dégradation avancée de la route. Le ministre des travaux publics, son adjoint, les responsables de l’Agence Nationale des Grands Travaux et Infrastructures et de la société Colas.

Après avoir rencontré et les chefs de quartiers qui lui ont détaillé les problèmes dont ils font face. Au nombre desquels,  la route et l’éclairage public.

 » Nous nous sommes alors engagés à transmettre rapidement aux plus Hautes Autorités de l’Etat, les attentes des riverains afin que des solutions idoines soient envisagées », a indiqué Justin Ndoundangoye sur sa page Facebook.
Puis d’ajouter que : 

 » Les questions d’assainissement et d’entretien de cette route à l’origine de la flambée des coûts des transports imposés notamment aux élèves qui doivent rallier quotidiennement leurs établissements, nous nous sommes voulus rassurants à l’endroit des notables ».

L’Etat dégage plusieurs milliards de francs CFA pour la réalisation de ce vaste projet, 8 milliards de francs Ça pour le chantier du Boulevard triomphale et 700 milliards pour la transgabonaise.

Facebook Comments