Après sa première déclaration sur les rumeurs d’ebola àPort Gentil, ministre  de la Santé a fait le point de la situation. Pour le ministre a déclarer que les prelevements au centre internationalde recherches médicales de Franceville (CIRMF) sont formels : aucun des prélèvements issus des passagers du navire SANDRA TIDE ne révèle d’infection à virus Ebola.Néanmoins, d’autres analyses bactériologiques et toxicologiques sont en cours.

Intégralité de son discours.

Libreville, le 31 octobre 2019 – Le ministère de la Santé informait la communauté nationale et internationale de la situation sanitaire du navire SANDRA TIDE, qui a dû accoster en urgence à Port-Gentil à cause de la situation sanitaire critique des membres de son équipage.

Le déploiement d’une équipe d’intervention rapide sur les lieux, appuyée par la cellule de crise multisectorielle mise en place et coordonnée par Monsieur le
Gouverneur de la province de l’Ogooué Maritime, a permis de contrôler
rapidement la situation.

A ce jour, sur les huit membres d’équipage débarqués à Port-Gentil, deux sont décédés dont le capitaine du navire et son adjoint. Le premier est décédé dans les heures qui ont suivi son transfert à l’hôpital et le second, qui était dans le coma est décédé hier à 22h43. Les six autres marins, dont trois étaient hospitalisés pour des symptômes mineurs, sont hors de danger et se portent bien. Tous les sujets ayant été en contact avec les marins sont régulièrement suivis. Ils sont tous en bonne santé.Les résultats donnés par le Centre international de recherches médicales de Franceville (CIRMF) sont formels : aucun des prélèvements issus des passagers du navire SANDRA TIDE ne révèle d’infection à virus Ebola.Néanmoins, d’autres analyses bactériologiques et toxicologiques sont en cours. Leurs résultats relèveront d’une prise en charge médicale de routine, le cas échéant.

Cependant, l’application des mesures d’hygiène, d’assainissement et de biosécurité reste de mise ainsi que le maintien de la veille sanitaire dans cette région. Sur le plan diplomatique, les services consulaires des pays dont les marins sont ressortissants ont été saisis par le ministère des Affaires étrangères. Par ailleurs, les services de la Marine marchande et du ministère de l’Intérieur vont pouvoir procéder aux enquêtes de routine que requiert ce genre de situation.

Facebook Comments