Le premier, ministre Julien Nkoghe Bekale a réuni les acteurs du secteur éducation en prélude à la rentrée scolaire, à qui il a demandé plus d’implication pour la réussite de l’année scolaire 2019-2020. Une année dont le Premier ministre souhaite apaisée.  Pour  démontrer sa foi, le chef du gouvernement a annoncé une batterie de mesures en terme de formation, de ressources humaines et de renforcement des capacités d’accueil.
 » Sur l’année 2019-2020, nous comptons construire 803 salles de classes, 2020-2021, nous allons construire 862 salles de classes, avec un ratio de 50 élèves par salle de classe, 2020-2022, nous proposons de construire 1315 salles de classes pour ratio de 40 élèves par classe ».
Les échanges avec les partenaires sociaux (syndicats et associations de parents d’élèves)ont réconforté  lelocataire du 2 décembre sur l’initiative de discussion avec eux avant la rentrée des classes.
 » Je voudrais prendre avec vous le pari, si vous le souhaitez, qu’il n’y ait pas d’arrêts des cours du 30 septembre 2019 au 30 juin 2020, nous respections notre calendrier pédagogique ».
Le Premier ministre a promis la régularisation des situations administratives individuelles et au paiement des rappels, au terme du recensement des fonctionnaires en cours.
Juste après cette rencontre, le chef du gouvernement a visité quelques établissements de la capitale et ses environs, pour constater l’état des chantiers en cours.
 » A la suite de la réunion que j’ai eue avec les ministre de l’Éducation nationale du budget, du ministre de l’enseignement supérieur, je suis venu constater si toutes les conditions sont réunies pour une rentrée scolaire réussi et apaisé. Et, j’ai commencé ma journée par une rencontre avec des partenaires sociaux du secteur d’éducation, j’ai voulu sur la base du rapport qui m’a été fait par le ministre de l’Éducation nationale. Je voulais m’assurer, venir voir les avancées et les efforts qui sont fait par le gouvernement, d’augmenter les capacités d’accueil de nous nous savons que ce n’est pas facile. Vous savez qu’il encore des efforts à faire, mais ce que j’ai vu me rassure. Le gouvernement sur les instructions du Chef de l’Etat de faire en sorte disposer de manière progressive les capacités de capacité d’accueil, de l’école au collège, je suis là dans un bâtiment qui est prêt, il y a quelques travaux à faire et je pense que je voudrais rassurer les parents d’élèves, le corps enseignant, que le gouvernement se tient à leurs côtés et comprend la préocuration et quil travaille à la satisfaction progressive des attentes de nos compatriotes. L’école et une priorité du gouvernement », a conclu Julien Nkoghe Bekale, Premier ministre gabonais.

Facebook Comments