Me Mayila, président de l’Union pour la nouvelle République (UPNR), lancé l’idée de d’une réconciliation nationale pour promouvoir la stabilité. Pour lui, la réconciliation s’avère être un processus multidimensionnel, où rencontre, mémoire, dialogue, sont autant d’éléments qui permettent à la société de trouver ou de  re-trouver des bases communes à un nouveau vivre-ensemble.

Me Mayila, président de l’Union pour la nouvelle République (UPNR), lancé l’idée de d’une réconciliation na

Pour lui, la réconciliation s’avère être un processus multidimensionnel, où rencontre, mémoire, dialogue, sont autant d’éléments qui permettent à la société de trouver ou de  re-trouver des bases communes à un nouveau vivre-ensemble.

 » En ce sens, ce sont les populations,  qu’elles soient victimes ou coupables, qui sont au cœur du processus. Les fiches d’expérience nous montrent que ce sont d’abord les populations qui se saisissent de leur passé et qui agissent ensemble pour chercher la vérité, pour renouer avec le dialogue ».
Me Mayila indique que :  » Ces initiatives précieuses demandent un certain temps de maturité avant d’émerger. Aussi le temps semble un élément précieux qu’il faut accepter lorsqu’une réconciliation durable est recherchée. La précipitation, pire, l’éviction volontaire du processus de réconciliation laisse en suspens des rancœurs et un sentiment de vengeance ».

Puis d’ajouter : «  En effet,  la réconciliation, alors qu’elle se ressente au sein même de la société peut être étouffée par l’administration ou les forces en présence pour des motifs de lutte d’influence. Les expériences nous montrent également que c’est sur la société et sur les relations entre communautés que les différents acteurs, qu’ils soient issus de la société civile ou des institutions  agissent en priorité. Les ONG interviennent au cœur des communautés pour restaurer le dialogue entre anciens ennemis et pour accompagner les mutations sociétales intervenues pendant les conflits. Les autorités politiques s’évertuent pour  certaines à reformer les rapports sociaux voire le pacte social ».

Facebook Comments