Arrivé à Port Gentil a fin de matinée, le directeur de cabinet politique d’Ali Bongo a déclaré qu’il préférait les Actes aux paroles, s’adressant aux populations port-gentillaises à la place de l’indépendance.

 » Je n’aime pas beaucoup parler j’aime les Actes », après avoir reçu la clé de la ville des mains de Gabriel Tchango, maire de la commune de Port Gentil et écouté le mot de bienvenue du doyen politique, Michel Essongué.

Michel Essongué, a dans son discours de bienvenue a dit l’honneur des populations de recevoir l’émissaire du Chef de l’Etat, tout en mettant l’accent sur les réalisations d’Ali Bongo dans la province. S’agissant des infrastructures routières reliant L’Ogooué Maritime au reste du pays et les infrastructures aéroportuaires (…). Puis d’évoquer l’amélioration des conditions des vie des populations…
Le doyen Michel Essongué a magnifié le vivre ensemble des populations de la province, coupant court à certains messages de haine véhiculés par des hommes politiques de la province en mal d’existence.
« La province de L’Ogooué Maritime est un symbole vivant de notre cher Gabon. Une ville cosmopolite des populations qui ont œuvré pour le développement de notre pays, terre de solidarité et d’accueil dans le vivre ensemble et renforçant l’apartenance à un seul pays ». Puis d’ajouter que:  » Brice Laccruche Allihanga vous êtes chez vous, terre de solidarité et d’accueil , de travail. Port – Gentil, ville stratégique, poumon de l’économie nationale ».

Prenant la parole à son tour,  Brice Laccruche Alihanga, a remercié les jeunes pour leur mobilisation, et les anciens venus l’accueillir. » nous, on sait faire du neuf avec du vieux ».

Répondant aux doléances des populations, l’envoyé d’Ali Bongo dit avoir entendu et compris.  » Les autorités ont posé les problèmes dont vous faite face dans  L’Ogooué Maritime. Je n’aime pas beaucoup parler j’aime les Actes ».

Facebook Comments