Une certaine presse s’était fait l’écho d’une certaine grogne sournoise au sein de la sécurité pénitentiaire, qui selon elle était consécutive à la non signature des tableaux d’avancements par le président de la République.
Pour les journaux qui se faisaient le relai de cette information, le ministre d’Etat Edgard Anicet Mboumbou Miyakou avait classé les dossiers des agents  dans les tiroirs.
Après enquête, ces tableaux d’avancements ont bel et bien été signés par le Chef de l’État la semaine dernière et publiés aux lieux habituels.
On n’est en droit aujourd’hui de se poser la question de savoir, de quels tableaux parlent-on?

Facebook Comments