Depuis plusieurs années les usagers de la route se plaignent des tracasseries policières, dont ils sont très souvent victimes au mépris de la loi de la part des gendarmes et policiers. Des nombreuses promesses ont été faites par les autorités du pays, sans que cela ne change. Nommé il y a un mois à la tête du ministre de l’intérieur, Edgard Anicet Mboumbou Miyakou a annoncé lors d’une émission sur la télévision d’informations en continue Gabon24, la mise en place des sanctions disciplinaires allant jusqu’à la révocation.
Il dit vouloir introduire un projet de texte pour permettre au ministère de procéder à la radiation des policiers ripoux, et pour aller vite dans les procédures souvent longues et relèvant du Chef de l’Etat.

Facebook Comments