Justin Ndoundangoye, lors de la conférence de presse


Décidée par le Gouvernement de la République pour palier l’urgence d’assurer la mobilité des populations du Grand Libreville, regroupant la capitale, les villes voisines d’Akanda, d’Owendo et se Ntoum, le nouvel opérateur public TRANS-URB viendra en appui à la Société Gabonaise de Transport (SOGATRA) actuellement en pleine restructuration et dont le lourd passif en terme d’exploitation, de gestion, des recrutements non maîtrisés et de charges sociales, dissuadent les investisseurs privés à intégrer son capital, malgré tous les contacts établis depuis un an.
En effet, comme l’a officiellement annoncé le Conseil des Ministres, cette nouvelle société de transport urbains à capitaux 100% Gabonais, lancera ses activités mi-août prochain, avec un premier parc de 300 bus déjà acquis et une première offre de 500 emplois de Gabonais.
TRANS-URB comptera des Départements en charge des secteurs Urbain, Interurbain, Scolaire et Logistique, et disposera d’un dispositif orthodoxe de gestion et de gouvernance, élaboré par le cabinet KPMG.
Aussi, TRANS-URB devra bénéficier d’une assistance de la Régie Autonome des Transports Parisiens ( la RATP) avec qui le Ministère prépare un projet de convention, pour sécuriser son système de billetterie, optimiser son exploitation, construire des at

Une vue des journalistes à la conférnce de presse


eliers de maintenance et de réparation, ainsi que structurer son développement vers d’autres destinations, notamment Port-Gent et Franceville.
L’arrivée de cet autre secteur économique qui consiste à vendre la destination Gabon, du fait de ses rares atouts, enrichira nos tâches. A dit le Ministre des Transports et du Tourisme Justin Ndoundangoye.

Facebook Comments