Le procès en appel contre le porte-parole de la Coalition pour la nouvelle République (CNR), Frédéric Massavala Maboumba détenu à la prison centrale de Libreville depuis le 8 septembre 2017, vient de connaître son épilogue. Au terme du délibéré prononcé par  la Cour d’Appel de Libreville, ce dernier a été déclaré libre

Le 8 janvier janvier dernier, Frédéric Massavala avait été condamné en première instance à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis. Le 16 mai dernier, la Cour d’appel avait requalifié les faits reprochés au conseiller départemental de Tsamba-Magotsi dans la province de la Ngounié.

De son côté, Landry Washington Amaing, jugé le 22 mars pour délit d’escroquerie et offense au chef de l’Etat a été condamné à près trois ans de prison assortis de 4 mois de sursis. N’ayant pas purgé toute sa peine, l’activiste sera libéré hier jeudi 6 juin 2019.

Plusieurs autres figures  emblématiques de l’opposition gabonaise croupissent encore en prison. Il s’agit de l’ancien député Bertrand Zibi et de Pascal Oyougou.

Des libérations qui sonnent comme un air d’ appaisement pour le pouvoir.

Facebook Comments