Les années passent et se ressemblent dans la façon de gérer la chose publique dans la province de la Nyanga, Sud-ouest du pays.
L’élection des représentants de la province au conseil économique et social (CES) a été annulée par le gouverneur sous la pression d’un certain Nzatsi Dikamba, président du conseil départemental de Mougoutsi, et du provincial du PDG dans la Nyanga, le camarade Maguengou.
Pour rappel, les représentants des provinces au conseil économique et social (CES), sont choisis parmi les conseillers municipaux et départementaux et de manière rotative. Dans le cas du G5, après les départements de la Basse Banio et Mougoutsi le tour revenait aux départements de La Doutsila et de Mongo.
Mougoutsi et la Basse Banio sont les départements  sortants. Ils n’avaient plus le droit d’y revenir. Or cette  fois-ci l’élection concernait la Doutsila et Mongo. Malgré ce que dit la loi, le gouverneur de la province a décidé d’annuler le mode électif et choisit de nommer ses représentants avec l’onction d’Alexis Boutamba.
Les candidats de mabanda et moulengui binza n’ont eu que leurs yeux pour pleurer. Puisque les hauts cadres politiques de Mougoutsi ont demandé a ce que l’élection soit annulée sous prétexte que ces deux départements n’ont pas des cadres qui peuvent défendre les intérêts de ces localités
En gros, ces deux coins subissent le fait d’avoir envoyé des opposants à l’Assemblée nationale.
Nzatsi Dikamba président du conseil départemental de Mougoutsi, et le provincial du PDG dans la Nyanga le camarade Maguengou. Sont sur les pas de leurs prédécesseurs qui avaient fait de la brimade un mode de gestion.
C’est la Djizza d’un éminent député, membre du bureau de l’Assemblée nationale qui a été nommée représentante de la province au CES même si elle n’a pas l’étoffe.

Facebook Comments