« Il y’a des âmes qui sont nées pour être au service de l’Etat! Il y’a également des âmes qui sont nées pour être au service d’une Nation! Et enfin des âmes qui sont nées pour être au service de ses concitoyens »
Jean Frédéric Ndong Ondo ancien Président de la Commission PIP, haut fonctionnaire de l’Etat dans l’exercice de ses fonctions, au long parcours qui n’aura pas été facile lors du paiement de la PIP, une expérience administrative à l’épreuve des faits, notamment une sagesse acquise et confortée au fil des temps lors de cet exercice aura fait de lui un homme à tout faire.
Les accusations à l’endroit de jean Frédéric Ndong Ondo portent sur deux volets donc le prétendu détournement de 12 milliards de Fcfa de la PIP y compris également la soustraction d’un bus du personnel pourtabt bel et bien visible au parking du Ministère de l’Économie.
En s’intérrogeant sur le calendrier et sur le fondement des informations balancées à son endroit, facile de se rendre compte que certains dignitaires de l’État , à ce jour n’ont pas encore touché le reste de cette prime suspendue depuis 2015.
Le premier mode opératoire qui était celui de la PIP qui incluait les Ministères qui évaluaiebt leurs agents, dite Commission interministérielle PIP, chargée du calcul de la prime correspondant à chacun selon le Ministère et l’emploi qu’il occupait, au boud de cette chaîne se trouvait le Ministère du Budget qui est l’ordonnateur du Budget et des dépenses de l’Etat et en fin de ligne le Trésor public qui exécutait.
Dans cet optique monsieur Jean Frédéric Ndong Ondo ne pouvait lui seul prendre ou engager et de faire payer 12% de l’enveloppe globale de la PIP qui avait été payée par l’Etat, et cela non pas sur un seul trimestre , mais sur 4 trimestres succesifs. Ce d’autant que ce payemebt individuel passait à travers les comptes selon le même mécanisme que les salaires mensuels.
Pour en conclure les informations de l’activiste Thibault Adjatys sont éronnées et infondées, car la procédure de décaissement budgétaire des primes étant si spécifique, comme celle des salaires, elle se fait sur la base d’un état ou chaque agent bénéficiaire a un numéro matricule solde relié à sa banque, logiciel mis en place pour la circonstance par Sieur Jean Frédéric Ndong Ondo.
Sans oublier que les deux Bus en charges du transport du personnel sont bel et bien visibles sur le site du Ministère de l’économie.
 

Facebook Comments