Se remettre en cause, revient donc à s’interroger sur son rapport personnel à la valeur travail dont le salaire en est la contrepartie légale. Se remettre en cause, c’est aussi questionner sa propre capacité à accepter le changement, notamment lorsque les circonstances du moment vous l’imposent.
En effet, depuis 2016, la Poste a changé sa configuration pour l’adapter à la réalité de nos moyens et à la mesure de nos ambitions présentes et futures. Dans cette logique, nombreux d’entre vous ont compris la nécessité de se mettre résolument à l’ouvrage, en s’inscrivant dans une synergie du travail en équipe, au bénéfice d’une Poste en quête de rentabilité et de croissance.
Pour le Représentant du Président Directeur Général M. MAKANGA Jean, la Poste a changé de configuration. Elle est aujourd’hui, ce que nous avons voulu et décidé ensemble d’en faire. Sa forme actuelle n’est alors rien d’autre que l’émanation d’une réforme organique ayant permis de sauver des emplois et de garantir la continuité de l’activité. C’est le résultat de la dissolution anticipée des filiales dont chacun sait ce qu’elles sont devenues.
La vision d’une Poste réorganisée en deux pôles, et capable de se reconstruire de l’intérieur sans nécessairement se détruire, qu’ont adhèré celle et ceux qui, sans économie d’efforts et sans s’écarter du chemin tracé ensemble, sont aujourd’hui les plus dévoués à la tâche.
Après le passage en trompette au boulevard triomphale devant les plus hautes autorités du pays, c’est autour d’un repas, qu’ agents et responsables de la La Poste SA se sont retrouvés pour clore ce 1 mais en beauté.

Facebook Comments