5 cinq jours après la disparition dans des conditions encore floues, de Mboumba Magosso Lainere Christ Didier (Van), plusieurs voix se lèvent pour dénoncer des pratiques de bisoutages au sein de l’USTM, où les nouveaux étudiants sont traumatisés. Des anciens étudiants ont tout simplement accusé le président de la mutuelle et certaines autorités rectorales.Chose curieuse les autorités rectorales n’ont pas dénié communiquer sur la disparition de leur étudiant.

On pouvait lire en commentaires sur les réseaux sociaux que :  » depuis que Van n’a disparu aucune autorité de cette université et les étudiants de l’USTM sait très bien anciens comme nouveaux que la soit disante rivière est interdite de baignade », a indiqué une internaute. Puis d’ajouter que  » Van na jamais bu le vin alors trouvez la solution. Allez le chercher ou vous l’avez séquestré pour vos rituels sataniques et laissez- le partir. Que les forces de l’ordre saisissent le président de la mutuelle et les responsables de cette université afin que la vérité se sache chaque année à cause de vos bisoutages parfois qui vont jusqu’à la mort du jeune homme ou la jeune fille par des services de tous genres tout ça parce que vous avez des longs bras personne ne peut rien vous faire mais sachez que le châtiment de Dieu est là ».L’internaute donne même des indices à la police pour retrouver le jeune étudiant.Faites sortir le petit de cette chambre macabre qui se trouve dans la forêt derrière L USTM où seuls les anciens étudiants connaissent la route. Liberez le petit… », s’est-elle écriée.

Facebook Comments