Les pleurs des gabonais ont finalement payé. Les travaux sanctionnant le conseil des ministres du vendredi 29 mars, sous la présidence d’Ali Bongo Ondimba on mis fin à la dictature du criminel financier Maixent Accrombessi.
Le règne de celui qui se prenait pour le tout puissant et intouchable Maixent Accrombessi a pris fin. Il a été viré de sa fonction de Haut Représentant Personnel du Chef de l’État. Une décision que les gabonais attendaient depuis plusieurs années.
Ainsi, Maixent Accrombessi, pourrait désormais occuper pleinnement ses fonctions de maître vodou. Étant héritier du royaume d’Abomey. Plein succès à lui.
 

Facebook Comments