Arrêté  le 6 septembre 2017, pui placé  sous mandat de dépôt, le 8 septembre de la même année, pour attroupement non autorisé, Frédéric Massavala Maboumba, sera enfin présenté à la barre, après près de deux ans de détention préventive. Selon des spécialistes du droit, les charges retenues contre l’ancien ministre sous Omar Bongo ne peuvent pas prospérer, donc pourrait tout simplement libéré.

Sa famille biologique et politique le considère comme un prisonnier politique.
Massavala Maboumba, l’une des figures de proue de la coalition pour la nouvelle République, avait été arrêté alors qu’il sortait de son domicile par des gendarmes de la direction générale des recherches (DGR), à la suite d’une manifestation de contestation des résultats de la présidentielle d’août  2016.

Frédéric Massavala Maboumba est originaire du département  de Tsamba Magotsi ( Fougamou), dans  province de la Ngounié, il était alors porte-parole de la Conférence des présidents de la Coalition pour la Nouvelle République (CNR) autour de Jean Ping.

Facebook Comments