Né le 24 novembre dernier au siège de l’Union Nationale, le mouvement l’appel de la patrie s’est rendu devant le siège du Sénat jeudi, pour remettre un plaidoyer aux sénateurs. Objectif visé par les membres du mouvement « l’appel de la Patrie » faire respecter l’article 13 de la constitution.
Le mouvement a estimé que le Sénat  » la seule institution encore légitime et légale à l’heure actuelle au Gabon ».
Selon le mouvement, ce plaidoyer sera aussi déposé auprès des organismes internationaux, des représentations diplomatiques et à l’Élysée dans les tous prochains jours,.
Tout en promettant une série d’autres actions de manière crescendo jusqu’à l’atteinte de leur objectif, c’est-à-dire le respect et l’application stricte de la constitution qui pour eux n’sont pas un chiffon.
Le mouvement l’Apel de la patrie a annoncé qu’il investira les coins du pays afin de faire passer leurs messages. « Nous irons dès ce week-end déjà sur le terrain pour mobiliser le peuple à nos actions d’envergure futures, et appelons d’ores et déjà les Gabonais à se mobiliser comme un seul homme dès le 18 décembre prochain avec DYNAMIQUE UNITAIRE.
 » L’APPEL de la PATRIE et un mouvement inclusif sans distinction aucune de tous les Gabonais épris de paix, de justice et de démocratie au-delà des partis politiques pour le respect et l’application stricte de la constitution en son article 13 et entend être au côté de tous ceux qui poursuivent le même objectif et partage les mêmes ambitions pour notre pays », a indiqué Marcel Biko Moussavou, membre du mouvement ».

Facebook Comments