Libreville, 21 novembre (Gabon-infos.ga) – Le vénérable sénateur Jean Eyeghe Ndong, président du groupe parlementaire Front uni a sollicité mercredi, du ministre gabonais de l’Intérieur Lambert Noël Matha, la mise à sa disposition des éléments de force de sécurité pour s’assurer la bonne tenue d’un meeting qu’il espère organiser au Carrefour Rio, dans le 2e arrondissement de Libreville, indique la demande qu’il a adressée au ministre et dont nous avons obtenu copie.
 
Selon l’ancien premier ministre d’Omar Bongo Ondimba, vendredi à partir de 15 heures (locales), au Carrefour dit Rio, il organisera, dans le cadre de ses activités parlementaires, un acte de communion avec la population de sa circonscription.
La demande qui a été reçue le 21 novembre à 9 heures 20 minutes (locales) au cabinet du ministre et enregistré sous le N° 2 047 pourrait ne pas connaitre de suite favorable, estime Sébastien Mikala, enseignant retraité.
« Les bruits ont couru partout et dans les réseaux sociaux, faisant état d’un meeting de protestation pour exiger la démission la présidente de la Cour constitutionnelle, Marie Madeleine Mborantsuo et le retrait de l’alinéa ajouté unilatéralement dans la constitution. Or, la situation du pays n’est pas propice pour de telles manifestations en dépit de la demande d’encadrement par les forces de sécurité et de défense », a indiqué le retraité.
La coïncidence qui ne semble pas fortuite pourrait donc plaider en défaveur de l’ancien candidat à la présidentielle de 2009 et soutien inconditionnel de Jean Ping (principal opposant au régime Bongo, depuis 2016.
Source Gabonactu.com
 

Facebook Comments