Jean Pierre Oyiba arrose les Francevilois  des cadeauxLibreville, 31 janvier 2018, Gabon-infos. ComJean Pierre Oyiba, l’actuel ministre des Travaux publics, aurait-il des appétits présidentialistes ? La question a tout son sens au regard des gesticulations de cet individu, qui nous édifient davantage sur ses réelles motivations. L’homme  qui ne rate plus une seule occasion pour prendre des bains de foules et se mettre sous les feux des projecteurs, ne cache plus ses ambitions. Jean Pierre Oyiba, à ce qu’il semble, n’entend pas se contenter d’un minable poste de ministre d’Etat, comme tous les ambitieux de son espèce, il entend aller plus loin.
Désormais il rêve d’un destin national. Surtout que le chef émergent dans de sale drap, aura du mal à tenter un énième coup de force. Vaut mieux se préparer sait-on jamais ! Dernière sortie en date, on l’aura vu parader au milieu de 17 milles âmes venues magnifier son égo au stade municipal de Franceville, essentiellement des élèves des lycées et collèges que compte cette commune. Pour que sa sortie soit une parfaite réussite, il a décrété avec la complicité du directeur provincial d’académie, le gel des cours, le samedi 27 janvier dernier, jour de sa sortie. Ce fils de Franceville qui passe pour être l’homme fort de la province du haut-Ogooué et qui n’arrive pas à faire revenir la sérénité dans les rangs des fils de cette province, aurait-il phagocyté le ministère de l’Education nationale au point de mettre le directeur provincial d’académie du Haut-Ogooué à la solde d’Oyiba?
A croire que les représentants du ministère de l’Education nationale dans nos provinces deviennent  des béquilles d’hommes politiques. Ce n’est pas Gaston Kantoubou, le Directeur provincial d’académie du Haut-Ogooué qui nous démentira. L’homme a sans doute reçu des miettes de la part du bienfaiteur pour justifier d’un tel degré de soumission à l’égard de JP Oyiba. Quel rôle a joué la tutelle, aurait-elle été informée par Kantoubou  de l’action initiée par JP Oyiba?  Il ne serait pas trop exagéré, voire trop osé de penser que le ministre de l’Education nationale est complice : sans doute au parfum de cette affaire, la dame Nadine Anguilé épouse Obame, a préféré fermer les yeux. Franchement, en quoi une manifestation privée de remise des cadeaux est-elle un événement national au point de décréter  une journée sans cours !
Le citoyen JPO était allé remercier les populations de Franceville pour lui avoir permis d’être l’homme qu’il est devenu aujourd’hui. Les pôvres bougres ayant fait le déplacement ont reçu 4500 pagnes destinés aux femmes, 3 climatiseurs, 1 ambulance. Les 15 établissements ayant décrété la journée sans cours ont quant à eux reçu des mains du bienfaiteur  ordinateurs et imprimantes ainsi que 1300 chaises VIP. Dan un pays sérieux ce genre de geste qui implique les établissements doivent au préalable avoir le blanc-seing de la tutelle, donc le ministère de l’Education nationale qui, ensuite donne des directives au Directeur provincial d’académie qui, à son tour, saisi les chefs d’établissements. Avait-on besoin de mobiliser tous les élèves des 15 établissements ?
Il aurait fallu juste des représentants d’établissement, dans une moindre mesure, les présidents des mutuelles pour réceptionner les dons.  Mais le sémillant Oyiba a préféré geler les cours afin de grossir les rangs des suaves  qui ont fait le déplacement du stade municipal. Et après c’est pour se gargariser d’avoir rempli le stade de 17 mille âmes environ, un chiffre que ne pouvait réaliser les matchs organisés dans le cadre de la CAN qui comptait à peine deux pelés trois tondus. Aux dernières nouvelles, l’on apprend que des sommes d’argent auraient été promises aux élèves, mais rien n’a été versé jusqu’ici. D’où le courroux de ces derniers qui commencent à grincer les dents et menacent d’entrer en grève.
Au-delà de cette action caritative sur fond de populisme de bas étage, que vise réellement Jean Pierre Oyiba. Entend-t-il faire de l’ombre à son mentor ou, aurait-il des ambitions présidentialistes, serait-il un potentiel concurrent du président Ali Bongo Ondimba  qu’il entend trahir le moment venu? L’avenir nous le dira.
Il faut rappeler que  notre homme a mis à contribution, tout  son cabinet ministériel  pour la préparation de cette activité politique. En tout cas,  pour plus de précision, sur les réelles motivation de JP Oyabi, nous y reviendrons très prochainement avec force et détail…
 
 
 
 

Facebook Comments